Nouveautés Mars 2016 (suite)

Nous profitons de l’annonce de nouvelles parutions féministes, en suite, pour saluer l’initiative des femmes qui vont ouvrir cet automne une librairie féministe à Montréal : L’EUGUÉLIONNE ! Vous trouverez leur site et  FB ci-après, elles sont en campagne de socio-financement. SOLIDARITÉ !

logo-min

http://librairieleuguelionne.com/

www.facebook.com/librairiefeministemtl/

Nous soulignons aussi notre soutien à la bibliothèque féministe  queer  LA MANDRAGORE qui  vient d’ouvrir à LA DÉFERLE au 1407 Valois à Montréal.

«Depuis plusieurs mois déjà, le collectif de la bibliothèque féministe queer La Mandragore s’agite et s’active pour rendre accessible une variété d’ouvrages traitant d’une toute aussi grande variété de thématiques féministes, queers et anticoloniales. Bandes dessinées, livres pour enfants, essais théoriques, romans, ouvrages de partage de savoir-faire, zines seront donc disponibles à La Déferle, un espace social situé dans Hochelaga-Maisonneuve.»

http://au1407.org/events/lancement-bibliotheque-feministe-queer-la-mandragore/

 

 

********************

Federici, Silvia

Point zéro: propagation de la révolution

salaire ménager, reproduction sociale, combat féministe   (février 2016)

1re_couv-federici

DE L’AUTEURE DE «CALIBAN ET LA SORCIÈRE» (toujours disponible à L’INSOUMISE)

«Mon engagement dans le mouvement des femmes m’a amenée à prendre conscience que la reproduction sociale des êtres humains est au fondement de tout système économique et politique, et que si le monde continue de tourner c’est grâce à l’immense quantité de tâches ménagères, payées et non payées, effectuées par les femmes. »

Le point zéro à partir duquel la révolution se propage est celui où de nouveaux rapports sociaux s’imaginent et se créent, déclenchant une onde qui gagne de proche en proche et renverse les structures de la domination. Ce point zéro, soutient Silvia Federici, est localisé dans la sphère privée, site de la reproduction sociale – celle de la main-d’œuvre et de sa force de travail.

Écrits entre 1974 et 2012, les textes réunis dans ce recueil s’articulent précisément autour du concept de reproduction, développé par un courant du féminisme marxiste dont Silvia Federici se réclame aux côtés de Mariarosa Della Costa, Selma James et Maria Mies.  Elles sont parties d’un constat : tache aveugle de la théorie marxiste, le travail domestique non rémunéré, essentialisé, est la partie cachée de l’iceberg de l’accumulation capitaliste.

D’où la revendication du salaire ménager, portée dans les années 1970 par le Collectif féministe international puis, au fil des ans, l’élargissement de la réflexion à la restructuration des rapports de classe. Le «nouvel ordre mondial» du néolibéralisme, la crise de la dette et les politiques d’ajustement structurel, les délocalisations industrielles ont créé une nouvelle division sexuelle et internationale du travail qui précarise la vie de populations entières et impose aux femmes du «Sud» d’assumer une part croissante du travail reproductif nécessaire au «Nord». L’analyse de la guerre économique ainsi engagée contre les femmes appelle les féministes à combattre ce nouveau colonialisme pour rouvrir la perspective politique de l’émancipation en l’associant à la défense des biens communs.

Éditions IXE  264 p.    $30

http://www.editions-ixe.fr/content/point-zero-propagation-de-la-revolution

********************

Lies # 2

A Journal of Materialist Feminism

Lies Collective (Editor)  sept.2015

lies_journal_2

 

LIES is a journal spearheaded by a queer feminist collective based in multiple cities: Oakland, Baltimore, Philadelphia, New York, London. LIES is a platform for certain conversations and critiques that are difficult, impossible or dangerous if cis men are in the room. We attack the legacy of racism and transphobia that has plagued feminist organizing, and strive to develop new autonomous feminist practices that take antagonism to white supremacy and transphobia as essential parts of feminist struggle. LIES came out of our experiences within these struggles. It seeks to embody and develop in print the practice of autonomy that we needed to save ourselves in the midst of movements squared on patriarchy and fueled by the subordination of everyone but white cis men. LIES is a communist journal against communists. We draw our purpose and support from feminist, queer, and trans circles, our friends and comrades to whom this journal is devoted.

See our website for more info: liesjournal.net

 

250 pages

$10

https://www.akpress.org/liesjournal.html

********************

Flamant Françoise

Women’s Lands

Construction d’une utopie. Oregon, USA, 1970-2010

wslands-web_0

Françoise Flamant nous emmène ici à la rencontre des bâtisseuses d’utopie, qui tournant le dos au patricarcat, ont réussi à inventer un ailleurs accueillant aux femmes. Elle nous entraîne sur les terres défrichées par leurs soins, dans les maisons construites de leurs mains, elle nous révèle les dimensions culturelles, artistiques et spirituelles de ce vaste mouvement séparatiste et lesbien. Les nombreux documents d’archives insérés dans les pages témoignent de son effervescente inventivité.

Pour s’affranchir de la domination masculine, les femmes dont la geste est ici retracée ont franchi le pas, pris la tangente et construit ensemble autre chose : tout un monde, toute une vie à elles. Elles ont tenté l’aventure dans l’Ouest des États-Unis, sur des terres reculées où une poignée d’entre elles résident toujours. Elles ont défriché, semé et planté, bâti leurs maisons et leurs abris avec la volonté d’inventer un nouvel art de vivre entre femmes. En quelques années, une vingtaine de terres séparatistes ont ainsi été créées dans la région. Leur multiplication alimentait une vie sociale intense fondée sur la solidarité entre résidentes et visiteuses de passage, sur le respect de la nature, le partage des savoirs, la recherche d’une spiritualité ancrée dans l’immanence, la Terre et le Cosmos.

Que reste-t-il aujourd’hui de ces espaces uniques et de l’utopie qui les a longtemps maintenus vivants ? Françoise Flamant s’est plongée dans les archives des Women’s Lands, elle s’est entretenue avec plusieurs des protagonistes de cette histoire à bien des égards fabuleuse. Soutenu par le respect et la sympathie pour le sujet traité, son récit qui mêle descriptions, analyses, témoignages et documents graphiques donne la mesure de l’ambition du projet et de la force des engagements de celles qui y ont participé. C’est une contribution essentielle à l’histoire du féminisme et à celle, par trop occultée, des lesbiennes féministes.

Sociologue et économiste, Françoise Flamant vit aux États-Unis après avoir activement participé au mouvement de libération des femmes en France. Elle a écrit À tire-d’ailes. Itinéraires de féministes radicales des années 1970, et coréalisé avec Veronica Selver le documentaire Raising the roof. Charpentières

Éditions IXE

Octobre 2015    256 p.    $25

http://www.editions-ixe.fr/content/womens-lands

********************

Rosa Luxemburg

Le But final

Textes politiques

 couv_3041

L’assassinat de Rosa Luxemburg en janvier 1919, pendant la révolution allemande, a magnifié sa figure et masqué l’importance de sa réflexion sur ce but final qui fut celui de toute son existence : la transformation socialiste de la société.
On trouvera dans ce recueil les textes illustrant le mieux trois des thèmes qui jalonnèrent les trente années de son combat.
Dans Réforme sociale ou révolution ?, elle démontre qu’il est illusoire de croire que la société capitaliste puisse, par des réformes, éliminer les crises, le chômage et la misère. ..

Ces textes de Rosa Luxemburg, nourris des leçons tirées du combat social, enrichies par une compréhension profonde des mécanismes de notre société, offrent au lecteur un vaste aperçu d’une pensée critique qui interroge toujours notre présent.

Éditions Spartacus

266 pages (15x21cm)  $22

http://spartacus.atheles.org/livres/lebutfinal

********************

Miguel AMORÓS

PRÉLIMINAIRES

UNE PERSPECTIVE ANTI-INDUSTRIELLE

preliminaires2

 

La plupart des textes de ce recueil ont été conçus pour être dits, au cours des dernières années, lors de causeries dans des lieux de résistance en Espagne.

Ce sont des textes de combat, de propagation par l’analyse, faits pour servir à la compréhension et au refus du projet répétitif, présent dans chaque aspect de la domination, de réduire l’humanité à un simple rouage de la mégamachine.

Leur but est simple : contribuer à élaborer et diffuser des armes théoriques et pratiques afin que la critique anti-industrielle puisse être utile « aux nouveaux collectifs et aux communautés rebelles, germes d’une civilisation différente, libre du patriarcat, de l’industrie, du Capital et de l’État ».

160pages
$18

 Éditions de la roue

http://www.hobo-diffusion.com/catalogue/1098/preliminaires

   ********************

 INSTITUT DE DÉMOBILISATION (SECTION BERLINOISE)

ELEUSIS-MANAGEMENT

SUIVI DE ELEUSIS-MONTAGE

eleusis-management

Ce pamphlet politique, d’une rare et particulière violence, puise à la veine de Kraus et de Péguy : celle de la citation. Il réalise un montage étonnant entre des morceaux traduits et copiés (des bouts attestant l’évolution de la Grèce la plus actuelle, de l’Europe la plus actuelle, de l’Université la plus actuelle) et des morceaux pris aux études grecques les plus antiques – sur le sujet des Mystères d’Eleusis ; sur les saccages lacédémoniens en Attique, quand Athènes fut la plus menacée. Une critique finale de l’université moderne.

104 p. –
$15

 Pontcerq

http://www.hobo-diffusion.com/catalogue/1107/eleusis-management

Cet article a été publié dans Non-classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s